Septembre, en attendant papa

Posté dans : Loan, VIP | 0

Il le fallait, le 14 septembre, papa a officiellement commencé son travail sur Nantes. Il a donc quitté la maison pour la semaine. Je ne le reverrai que le week end... Du coup, bah, maman est passé à temps plein pour s'occuper de moi. Et je ne la ménage pas car j'ai toujours quelques réveils nocturnes qui viennent pimenter ses nuits. Enfin, maintenant que je montre du doigt, c'est quand même plus facile pour se faire comprendre... quoique, j'avoue que je l'utilise un peu à toutes les sauces cet index... Alors, comme on est jamais mieux servi que par soi-même, le 19 je me suis mise à avancer, non, pas encore debout, mais sur les fesses. Je peux vous dire que j'en use depuis des collants ! Quelques jours plus tard, je savais tourner. En tout cas, ça fait bien rire tout le monde et moi je m'éclate avec cet élan de liberté. Balles ou ballons ne m'échapperont plus !

Bien sûr, je poursuis ma découverte musicale. Désormais quand je joue de la guitare, je me trémousse, même si ça ne vaut pas les jolies mélodies de papa. Et depuis le 15 septembre quand maman chante, je me déhanche aussi. Bref, vous l'aurez compris, tout est bon à entendre pourvu qu'on danse. Alors, on monte le son ?

Pour ce qui est des repas, betterave rouge, chou-fleur, potiron, tout y passe. Mais je suis devenue une experte en lėchage de pot de yaourt, quand ce ne sont pas les tartines de fromage que je dévore. Je ne suis pas normande pour rien !

 

Le week-end, je profite des bras de papa. Il me raconte des histoires et moi, je peux même participer en tournant les pages, en caressant les animaux ou en les écoutant. Et ensuite, à mon tour de feuilleter les livres comme une grande. Je lui montre aussi qu'à seulement 11 mois je sais ce que je veux ou pas. Je fais maintenant des colères et je me jette en arrière. Bon, c'est surtout quand je suis fatiguée qu'il ne faut pas me contrarier. Alors, c'est parti, je file à la sieste ou je me transforme en crapule ?